Exposer l’Égypte ancienne au Louvre et au musée Guimet au XIXe siècle

Thomas Lebée Au XIXe siècle, les principales sources de l’égyptologie naissante se trouvent dans les musées. L’exposition de ces collections, exotiques et impénétrables au profane, nécessite un véritable travail de pédagogie pour présenter à travers elles toute une civilisation.Nous analysons ici les modalités de l’exposition des antiquités égyptiennes au Louvre et au musée Guimet parisien,… Poursuivre la lecture de Exposer l’Égypte ancienne au Louvre et au musée Guimet au XIXe siècle

Les peintures du palais de Til-Barsip : expression de l’affirmation du pouvoir royal dans les périphéries de l’empire néo-assyrien

L’art de l’époque néo-assyrienne (IXe-VIIe siècle avant J.-C) est surtout connu et étudié à travers les nombreux orthostates sculptés mis au jour principalement dans les palais des capitales successives de l’empire que sont Kalhu (Nimrud), Dûr-Sharrukin (Khorsabad) et Ninive (Tell Kuyunjik). Ces reliefs, présentant des scènes d’audience, de guerre et de déportations, ont fait l’objet… Poursuivre la lecture de Les peintures du palais de Til-Barsip : expression de l’affirmation du pouvoir royal dans les périphéries de l’empire néo-assyrien